Je suis dépendant de Google

Épisodiquement, je m’interroge sur ma dépendance à Google. Je gère mes courriels directement dans Gmail, je clavarde avec Gtalk, et mes fils RSS sont dans Google Reader.

Maintenant, chez Sportnographe Sports 24/24, nous utilisons Google Agenda pour gérer notre horaire commun, et Google Docs pour tous les textes de l’émission. Je n’ai aucun logiciel de traitement de texte de marque reconnue installé sur ma machine.

Bref, si Google décide de prendre sa retraite ou de devenir « evil », je suis dans la schnoutte.

Mais maudit que tout ça fonctionne bien.

Commentaires

la copine dit :

méchant coming out!

Google est omniprésent. J’utilise les mêmes logiciels ou sinon les sites que j’utilise me proposent de m’en servir…

C’est encore embryonnaire, mais ça poste la question pour le futur: quand on sera tous plogués sur Google et que Google va lâcher, on va faire quoi?

Fred dit :

95% du monde sur Internet sont dépendant de Google. Un réseau de site qui se ferait blacklister sur une faillite quasiment assurée.

Martin dit :

Des fois je partage des craintes, d’autre fois des énormes minuscules grands rêves…

Laisser un commentaire