Les effets de la pandémie sur les médias

Selon le rapport du Reuters Institute for the Study of Journalism, la pandémie a accéléré les bouleversements de la consommation d’information dans le monde.

La crise sanitaire a creusé l’écart entre la confiance accordée aux médias, et celle accordée aux actualités sur les réseaux sociaux. C’est là que les sondés ont le plus lu ou vu de « fake news » concernant le Covid-19. 54 % d’entre eux rapportent avoir rencontré des informations fausses à ce sujet la semaine passée, davantage que sur des thèmes politiques ou sur des célébrités. La désinformation préoccupe d’ailleurs 58 % des sondés cette année, soit deux points de plus qu’en 2020, atteignant par exemple 82 % des Brésiliens interrogés.

Il n’y a pas que des points positifs, mais il y a au moins celui-là…

Laisser un commentaire