Vérification de faits: les Protocoles des sages de Sion

Le Monde rappelle l’histoire des Protocoles des sages de Sion, « un est un plagiat sciemment construit pour rendre les juifs responsables de tous les événements de l’époque »:

Pourtant, l’ouvrage relève de ce que d’aucuns appelleraient aujourd’hui une fake news – ou, pour employer l’anglicisme le plus populaire à l’époque, une forgery, c’est-à-dire une fabrication malhonnête. Son histoire demeure mystérieuse. Selon la version la plus longtemps admise par les historiens, quoiqu’elle ne fasse plus l’unanimité, l’origine des Protocoles remonte au milieu des années 1890, quand le très conservateur bureau parisien de la police secrète tsariste, l’Okhrana, s’inquiète d’un possible tournant libéral du tsar Nicolas II. Son chef, Piotr Ratchkovski, aurait alors élaboré un plan : faire parvenir à Sergueï Nilus, un moine mystique crédule pressenti pour devenir le confident du monarque, un document le convainquant d’une conjuration juive contre les sociétés chrétiennes. Ainsi, aurait-t-il espéré, Nicolas II adoptera une politique plus en ligne avec les exigences des ultraorthodoxes.

Ça ressemble à QAnon et il y a les services secrets russes derrière tout ça…

Laisser un commentaire