Avoir confiance à la science

Paul Journet a parlé à quelques chercheurs qui s’intéressent aux gens qui ont une confiance sélective.

M. Bouchard essaie de résumer en parlant d’un concept : la « division épistémique des tâches ». Chaque jour, chaque minute même, nous utilisons des technologies que nous ne comprenons pas. Comment fonctionne le réseau 5G ? Comment vérifier qu’il est sécuritaire ? Il faut faire confiance à ceux qui consacrent leur vie à ces sujets ainsi qu’aux institutions qui les surveillent et qui arbitrent les désaccords. D’après M. Bouchard, le fardeau de la preuve repose sur ceux qui contestent les autorités scientifiques. Ils doivent expliquer comment ils géreraient ces questions. Parce que douter de tout, tout le temps, ce n’est pas vivable.

Pendant ce temps, des gens tentent de discréditer ceux qui se réclament de la méthode scientifique.

Laisser un commentaire