Étiquette : cuisine

La machine à extirper du ketchup en sachet

L’invention du siècle.

Non au Kraft Dinner à la poutine

Ça c’est non. J’ai presque envie de sortir de vacances pour faire un billet idéologique.

Poutine, le livre

Charles-Alexandre Théorêt, qui est mon ami Facebook, était chez Christiane Charette ce matin pour parler de son livre « Maudite poutine !« .

Ça l’air bon.

La Tasse verte de Saint-Bruno (édité)

Mise à jour : La Tasse Verte de Saint-Bruno a de nouveaux propriétaires. Comme ce billet sort très fort dans Google pour les mots-clés « tasse verte st-bruno », je me permets cette mise à jour pour expliquer que ma plainte concernait l’ancienne administration. Tout le monde a droit à une seconde chance, et je retournerai donc essayer la Tasse Verte sous peu, c’est une promesse.

Ancien billet :

L’an passé, nous nous arrêtons prendre un café pour la route à St-Bruno, au café la « Tasse Verte ». Le souvenir qui nous en reste, c’est que les employés sont remarquablement empotés, et qu’il y a une faute dans le mot « sandwich » sur le tableau, orthographié « sandwish ». On leur signale l’erreur.

Ce week-end, même type d’arrêt, même constat : des empotés qui font des « sandwishes »

Tout ça pour dire que je n’irai plus à la Tasse Verte de Saint-Bruno. Ce billet n’a pour but que de sortir fort dans Google et faire honte aux propriétaires dudit café.

Mise à jour : ah, tiens, un autre exemple de client insatisfait.

Nouvelle tendance à New York

Il était question cette semaine à l’émission L’Épicerie de Radio-Canada (les animateurs sont un peu trop joviaux, mais les sujets sont intéressants) de la gastronomie québécoise. On y présentait d’un côté les tenants d’une gastronomie traditionnelle, dans le genre soupe aux pois et fèves au lard, et de l’autre, ceux de la gastronomie renouvelée, apôtres du pâté chinois aux escargots et céleri rave. Quant à moi, ça n’a pas plus grand chose de chinois, mais bon.

Dominic me fait découvrir ce matin cet article du Toronto Star sur un nouveau restaurant de cuisine canadienne à New York… où la poutine fait fureur.

Semble-t-il que la poutine est leur « top selling dish ». Ils en auraient vendu 1600 dans les six premières semaines, à 13 USD la pièce. Seront-ce finalement des anglos qui permettrons à la poutine de s’épanouir ?

Les autoproclamés « libérateurs de la poutine » comptent bien ouvrir des succursales à Londres et Toronto, mais c’est à Istanbul que la poutine fera prochainement son entrée.

Eh bin.

Céviche de pétoncle

Excellente recette de « Céviche de pétoncles marinés aux deux poivrons et mangue fraîche » testée à plusieurs reprises. Un peu de coriandre fraîche par dessus tout ça n’est pas de trop.

Céviche de pétoncles marinées aux deux poivrons et mangue fraîche, recette sur Saveurs du Monde

Mise à jour : la recette ne semble plus être disponible en ligne, alors la voici :

Ingrédients pour 4 personnes

* 350 g de pétoncles
* 1 échalote émincée
* 2 citrons verts
* 1 citron jaune
* sel et poivre
* 4 c. à s. d’huile d’olive
* 1 grosse mangue bien mûre
* 1 tomate
* 4 fleurs comestibles
* Herbs
* 4 gouttes de Tabasco
* 1/2 poivron jaune
* 1/2 poivron rouge
* huile de pépin de raisin
* 1/2 c. à thé de vinaigre balsamique
* pâte filo pour le décor

Préparation

1. couper les pétoncles en 2 ou 3; déposer dans un récipient creux;
2. verser dessus le jus des citrons verts, l’huile d’olive, le vinaigre balsamique;
3. ajouter le sel et poivre, le tabasco, les poivrons, 1/2 mangue, l’échalote, les tomates;
4. faire pocher quelques secondes les zestes de citron et confire avec 1 c. de sucre;
5. ajouter aux autres ingrédients; mettre au frigo et laisser mariner 1 heure

Finition et Dressage

1. préparer un panier croquant en pâte filo (1 par personne);
2. déposer dans l’assiette un peu penchée;
3. dans un bol, écraser l’autre 1/2 mangue restante à la fourchette; monter au fouet avec un filet d’huile de pépin de raisin pour obtenir une purée;
4. déverser la préparation dans le panier et laisser déborder dans l’assiette;
5. créer un décor avec la purée de mangue; des fleurs comestibles et quelques fines herbes.

Les Afros Américains et la malbouffe

Une équipe de chercheurs estime qu’il peut exister un lien entre la surreprésentation des publicités de fast-food sur les chaînes de télévision ciblant les noirs aux États-Unis et leur fort taux d’obésité chez les jeunes.

Black-Oriented TV Has More Fast-Food Ads – Yahoo! News

De fanatisme religieux et de pizza toute garnie

On se surprend toujours des restrictions de l’islam et de sa dérive fanatique. Mais voilà que le dogmatisme a de la compétition dans le coin de la Floride, paradis de la « gated community » et de la Coors Light. C’est que le célèbre fondateur de la chaîne de restaurants Domino’s Pizza, Thomas S. Monaghan, est a planifier la construction de son petit bonheur à lui et à ses semblables, une ville où l’avortement, la pornographie et le contrôle des naissances seront interdits.

C’est la volonté de Dieu, prétend l’ex-roi de la pizza et romain-catholique plus que pratiquant. La sympathique banlieue se nommera Ave Maria, et Monaghan en gardera un fin contrôle :

« Homebuyers in Ave Maria will own their property outright. But Monaghan and Barron Collier will control all commercial real estate in the town, meaning they could insert provisions in leases to restrict the sale of certain items. »

Jeb Bush, le frère de l’autre, a d’ailleur louangé le futur village en le qualifiant de « lieu où la foi et la liberté se conjugueront ». Il faut dire que la ségrégation est une caractéristique du développement urbain états-unien qui prend de plus en plus d’importance. La peur de l’altérité force nos voisins à se regrouper entre semblables, et à se barricader derrière leur étroitesse d’esprit. Normal que la religion devienne un de ces facteurs de ségrégation…

Mise-à-jour

Dans une entrevue à Associated Press, Monaghan prétend que ses propos ont été mal rapportés et que la ville sera ouverte à tous.