Étiquette : hockey

Les animateurs de RDS ont le sacre facile

L’an dernier, c’est Yvon Pedneault qui sacrait à micro ouvert (le croyant fermé) :

Hier, en préparant le prochain épisode de Sportnographe.tv, je suis tombé sur un extrait où l’on entend Alain Crête jurer en toile de fond :

Comme dirait Jacques Demers, « Les joueurs sont des humains beaucoup plus que l’on pense », et cette devise s’applique aussi aux analystes sportifs, faut croire.

Couverture de la journée des transactions sur le Web

Dans le Pod’Casque hebdomadaire du Sportnographe, je parle un peu de la couverture de la date limite des transactions dans la LNH, sur le Web.

Ce matin, Pierre Trudel dresse un drôle de portrait de la situation, qui ne ressemble pas à celui fait par Canoe :

  • RDS : Trudel = 413 673 visiteurs uniques et 896 592 visites, et Canoe (à 15h) = 256 000 visites;
  • CKAC : Trudel = 41 000 visiteurs uniques et 67 900 visites, et Canoe (en fin d’après-midi) = 225 000 visites.

Disons que ça ne se ressemble pas une seconde. Évidemment, la (le ?) Web analytique n’est pas une science exacte, mais quand même. Quelqu’un, quelque part, ne sait pas lire les statistiques ou est mythomane sur les bords. Du côté des alternatives « indépendantes » :

  • Fanatique : 9000 visiteurs uniques;
  • Sportnographe : 1055 visiteurs uniques et 1800 visites (pas tellement plus que d’habitude).

Faut dire qu’on a planifié notre couverture en quelques trois minutes, et que si on avait mis un titre plus winner plutôt que de faire une blague avec le terme « Ligne » Nationale, ça aurait probablement été mieux référencé. Reste que 208 commentaires, c’est un record !

Le Sportnographe dans La Presse

Aujourd’hui, le Sportnographe fait l’objet d’un texte dans la Presse dans le cadre d’une série d’articles sur la fièvre du hockey à Montréal. La journaliste Émilie Côté nous avait contacté hier matin pour discuter de la chose.

« Il existe plusieurs sites et blogues de hockey québécois sur le web. Mais il y a un mouton noir qui refuse de donner dans la rectitude sportive. »

Maintenant que le slogan est (presque) disponible, on pourrait dire : « Le Sportnographe, le mouton noir des médias sportifs ».

Bizarrement, la journaliste nous a parlé de rumeurs voulant que de vrais journalistes oeuvrassent (c’est Antidote qui me suggère cette conjugaison) sous le couvert de l’anonymat au sein du Sportnographe. On ne sait trop où elle a pris cela, mais semblait très intéressée à savoir s’il s’agissait de quelqu’un de la Presse, et si par hasard ce ne serait pas Pierre Trudel. En tous les cas, dans l’article, ce n’était plus présenté comme des rumeurs, et ont apprend que lesdits journalistes seraient au nombre de trois. Eh bin.

« Ses acolytes et lui ne snobent pas le hockey. Au contraire. Ils sont de grands fans du CH. Parmi leurs collaborateurs, on retrouve même trois journalistes de «grands médias» qui signent (aussi) leurs textes avec de faux noms. »

Sinon, ce qu’il faut noter de cet article publié en page A5, c’est que la Cyberpresse ne maîtrise toujours pas la technologie de l’hyperlien, et que le Sportnographe a volé la vedette au Fanatique.ca de ce cher Émile. Mouahaha.

Quand on y pense, le Sportnographe a eu pas mal de visibilité médiatique :

  • Nicolas Langelier en a parlé dans la Presse
  • Reportage de cinq minutes à « Au-dessus de la mêlée » à la télé de Radio-Canada (le serveur saute)
  • Article dans le Journal de Montréal sous la plume de Dominic Arpin
  • Trois fois cité par Pierre Trudel dans la Presse
  • Apparition à Macadam Tribu à trois reprises
  • Cité à « Tout le monde en parle » à la télé de Radio-Canada (le serveur saute)
  • Deux courts textes dans le Droit d’Ottawa

Il y a aussi Jean Dion qui nous a écrit pour nous dire qu’il nous considérait comme ses enfants, ce qui est pas mal ce qui nous a fait le plus chaud au coeur dans tout ça.

Et qu’est-ce que ça donne, finalement, « tout ça » ? Hmmm… un succès d’estime ?

Le PodCasque du Sportnographe

Je n’en avais pas parlé lors de la première édition, histoire de présenter un produit bien rodé (not!), mais nous avons entrepris, au Sportnographe, de réaliser une baladodiffusion. Nous voici déjà à la deuxième édition avec au menu, une critique raisonnée du site HockeyBuzz, Saku Koivu vu par le petit peuple, et une entrevue exclusive avec Émile (sur le téléphone de Carl) légèrement en boisson en direct du Centre Bell.

Notez qu’une sommité dans le domaine nous donnera bientôt un petit cours sur la réalisation, alors ça devrait être plus serré, éventuellement.

En attendant, vous pouvez l’écouter ici ou le télécharger ici.

Féfanatique.ca : la réplique de Réjean Tremblay

Il y a presque deux mois, Émile se fendait d’une lettre ouverte à Réjean Tremblay à qui il reproche de vivre dans le passé (genre).

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Émile, mais bon. La réplique de M. Tremblay est venue ce matin :

« Toujours à propos des féfans, j’ai reçu copie d’une longue lettre ouverte publiée dans un blogue à féfans. Justement. C’était plutôt bien écrit par un auteur qui disait avoir 24 ans. Lui, si j’ai bien compris, il ne veut rien savoir de Guy Lafleur ou de Mats Naslund. Il ne les a pas vu jouer, donc ils n’existent pas. L’univers commence avec Patrick Roy au Colorado. Le reste, veut rien savoir.

C’est sans doute la nouvelle réalité d’un groupe de jeunes citoyens qui n’ont rien appris de l’histoire et qui se disent que René Lévesque, Robert Bourassa ou Jacques Parizeau «sont de vieilles affaires». Ils vivent dans un monde qui est né ce matin.

Tant mieux pour le Canadien. Ces merveilleux féfans sont convaincus que Michael Ryder est une superstar et que Steve Bégin est un autre Bob Gainey. S’cusez, ils ne savent pas que Bob Gainey a déjà joué au hockey, ils ne l’ont pas vu. »

Pas très joli. Peut-être était-il limité par l’espace que lui confère la Presse pour exposer un argumentaire qui emprunte moins de raccourcis…

Les 4 Glaces de Brossard tombent en ruine

Ça fait longtemps que les habitués des 4 Glaces de Brossard se plaignent du stationnement qui ressemble à un champ de mine. On pourrait dire la même chose à propos de la glace de qualité douteuse.

La situation a pris une autre tournure récemment alors que les 4 Glaces sont devenues les 3 Glaces suite à un « bris majeur ». Des matchs ont dus être annulés, et ou pouvait lire sur une feuille collée à la baie vitrée qu’il y aurait peut-être d’autres « cancellassions ». Ayoye.

Hier, la resurfaceuse avait une crevaison et le filet de notre équipe, les biens nommés « Impondérables », était déchiré.

À 550$ / année, c’est un peu frustrant.

Ça fait du bien d’en parler.

Radiothon CIBL chez À bout de souffle

À ne pas manquer à 18:00, vendredi le 9 novembre sur CIBL, Frédéric Lord reçoit Mario Langlois, Richard Labbée et Jean Dion dans le cadre de l’émission À bout de souffle (à laquelle le Sportnographe participe quand il a le temps).

Parlons Jambons

Carl trouve que je suis un chiâleux.

Peut-être.

Je donne probablement cette impression parce que dans la vraie vie (pas sur Facebook là là), je n’ai pas une once de malice, et qu’assurémment, lorsque je fais mon chiâlage en personne, tous pigent que c’est amical.

Alors donc, je vais me permettre de critiquer encore un peu, et de façon amicale.

Nous avons établi, les amis et moi, que Parlons Jambons était le summum du… mauvais goût disons. Ce matin toutefois, on peut lire dans l’espace « Blogosphère » de Branchez-Vous qu’il s’agit là d’une maudite belle bebelle, et « un endroit où l’on peut échanger dans la joie et la bonne humeur sur les plus récents déboires du Canadien de Montréal », et ce, malgré le nombre limité de billets et l’absence de commentaires.

Bon. Bin c’est ça. Je ne suis pas d’accord. Mais les tous les goûts sont dans la nature…

Mise à jour : on me fait remarquer qu’il y avait beaucoup d’ironie dans le billet sur Parlons Jambons, ce que je n’avais peut-être pas saisi. J’ajouterai aussi que c’est très bon, « Blogosphère » et je m’en voudrais de donner l’impression du contraire !

NHL 08 de EA Sports

Dimanche soir, la table était mise pour entreprendre une nouvelle dynastie de Canadien à NHL08 sur PC. Or voilà, la patente regorge tellement de bogues qu’on a dû ressortir NHL07. Dire que je ne suis « gamer » que pour une période d’environ 63 matchs de ce jeu. Faudra que je passe mon tour cette année.

C’est chapeau, comme dirait l’autre.

Une capsule du Sportnographe chez Macadam Tribus

À compter de samedi, et ce à intervalle régulier (du moins, en théorie), Macadam Tribus présentera une chronique sportnographique. Faut croire qu’ils ont apprécié notre première rencontre. C’est Jean-Philippe qui sera pour l’occasion le porte-parole de la salle de rédaction du Sportno.

Bon, c’est pas ça qui fera bondir nos cotes d’écoute, mais c’est bon pour la crédibilité, mieux que Bonsoir les sportifs mettons (mouahaha).

Au menu cette semaine, une psychanalyse de l’analyste sportif entrecoupée de quelques extraits audios tirés de notre banque de niaiseries (qui commence d’ailleurs à prendre de l’ampleur).