Étiquette : insipidités

Vous avez fait erreur de numéro

C’est fou comme il y a des gens qui sont perdus dans « les internets ». Sur CentPapiers, on retrouve régulièrement des commentaires de visiteurs qui pensent s’entretenir directement avec une personnalité. Par exemple, un commentateur qui s’adresse personnellement à un artiste suite à une critique de disque : « Salut Laurence, j’aime vraiment ce que tu fais, quand est-ce que tu vas venir à Pohénégamouk ? »

Un bel exemple aujourd’hui, ici-même, dans un commentaire à un billet que j’ai fais sur la superbe émission Le Banquier :

« Pendant les 20 dernières années, je vis, dans le péché (nous ne sommes pas mariés), avec un homme EXTRAordinaire. Ce dernier m’a lancé le défi de m’inscrire à votre spectaculaire et fabuleuse émission. Il veut voir sa blonde à la télé :o)

Cela m’a donné l’idée de l’inscrire, lui. S’il est choisi pour une entrevue, je suis certaine que vous retiendrai sa participation. Tout le monde aime Jean-Marie. Il a un “je ne sais quoi” qui vous attire et qui vous éblouie. Je suis confiante que les millions de spectateurs qui regarde le Banquier seront charmés par sa personalité et sa beauté qui est encore plus belle à l’intérieur. Jean-Marie a sauvé la vie d’une adolescente, alors qu’elle et sa moto-neige ont passés au travers la glace sur une rivière. Il donne sans compter – – il est mon héro et mon inspiration dans la vie de tous les jours. De quelle façon peut-on l’inscrire pour participer au banquier?? »

Je suis supposé faire quoi avec ça moi ?

Le dentiste de Radio-Canada

Pour rester dans la thématique des dents, je vous invite à regarder cette photo que mon ami Alex a prise à Arequipa au Pérou, d’un dentiste qui a piqué le logo de Radio-Canada.

La fille de Pauline Marois sur Facebook à Infoman

Bel exemple des risques et périls d’utiliser Facebook, ou d’étaler sa vie sur l’autoroute de l’information…

« Voulez-vous ben m’expliquer pourquoi, à chaque fois que j’essaie de faire de koi de ma putain de vie, y des affaires pas cool qui me font chier pis qui viennent tout fucké mes plans????? Je crois avoir assez donné, bâtard, il serait peut-être temps que je commence à recevoir… Life is a bitch until you die…Pis si j’pouvais dire: j’m’en câlisse, me semble que j’me sentirais mieux… mais j’peux juste pas faire ça, parce que j’M’EN CÂLISSE PAS BORDEL DE MERDE… Vous pouvez aussi lire les journaux ou écouter Jean-René Duford, ne vous gênez pas, il parrait que j’habite dans le château de Moulinsard… Voulez-vous ben me dire QUI se SOUVIENT de koi il a l’air le putain de château de MOULINSARD??? Ben j’ai une tite nouvelle pour vous autre: même pas une miette pareil que la Closerie, bande de morron qui croyaient vraiment que mes parents étaient assez cave pour copier Tintin…Ben oui toé, dépensse LE PLUS DE $$$ POSSIBLE DANS LE SEUL BUT DE RECRÉER LE MOULINSARD… Bravo… Pis en plus: POUVEZ-VOUS laisser mon chalet tranquille??? Ah ma fois, j’crois que je vais créer le groupe: LE MONDE EST CAVE… Ouff, désolée pour la montée de lait… suite de la saga MAROIS sous peux… »

Ouille.

Noël s’en vient !

Vous trouvez que les Jean Coutu de ce monde sont rapides à sortir leurs déguisements d’Halloween ? Y’a rien là, on vient de m’envoyer ma première invitation pour un party de Noël !

Jaunisse

Ça fait un mois que Cent Papiers a la jaunisse, et que rien ne se passe.

Je suis las.

Paris Hilton chez Letterman : et elle parle !

Ce qui me marque le plus dans l’entrevue de Paris Hilton avec David Letterman, c’est que je crois que c’est la première fois que je constate qu’elle parle. J’aurais donc dû écouter « A simple life »…

Devenir gaucher

Wow, je vais devenir plus intelligent à cause d’une tendinite !

J’ajète pas ça

C’tu moi, ou un « documentariste » qui dit « j’ajète » plutôt que « j’achète » est plus ou moins crédible ?

Siège social

Un français a téléphoné chez moi ce matin :

  • Copine : Allo
  • Interlocuteur : Bonjour, je suis bien chez Centpapiers.com ?
  • Copine : Pfffouhaha… euh, oui, si on veut !

Le merveilleux monde du Sport

C’est ce qu’il y a de bien avec le merveilleux monde du journalisme sportif. On peut tirer des conclusions sur une équipe après trois matchs, ou sur une émission de télé après deux soirs.