Étiquette : musique

Marmottes Aplaties par Trois Accords

Hier, j’ai assisté distraitement et malgré moi au spectacle des Trois Accords et me suis subitement pris à m’ennuyer beaucoup des Marmottes Aplaties et de leur premier album, avec leurs paroles du genre:

« Les pas fin-in-ins, sont méchant-ant-ants. Les pas fin-in-ins, ont des grandes dents. »

Ce qu’il faut peut-être constater, c’est que les Marmottes étaient en avance sur leur temps. Tiens, je crois que je vais les rapatrier sur mon baladeur MP3 d’une marque reconnue.

Pas de The Police pour le Devoir

Tout comme Mario Asselin, j’ai été désolé d’apprendre ce matin que Le Devoir n’aura pas accès au spectacle de The Police (je n’aurais certainement pas lu la critique, mais bon) :

« On signale en un mot au Devoir que plusieurs médias annoncent volontiers la mise en vente des spectacles du groupe mais que notre journal, lui, s’entête depuis trop longtemps à ne pas vouloir confondre publicité et information. «Il est plus facile de faire des affaires avec d’autres journaux. Pourquoi est-ce que vous, vous n’annoncez pas la mise en vente des billets de nos différents spectacles?» On nous demande au passage d’expliquer comment il se fait qu’on tient à couvrir un spectacle de Barbra Streisand, par exemple, mais qu’on ne fait rien lorsqu’il s’agit de Disney on Ice, comme si le lien de l’un à l’autre allait de soi! »

J’avais d’ailleurs été tout aussi désolé de constater que le cahier « Arts et spectacles » de la Presse de samedi ressemblait à une publicité de The Police (« de The », ça ne sonne pas très bien hein ?). Il y a peut-être un lien avec les pratiques du groupe Gillett…

J’avais d’ailleurs dit à ceux à proximité desquels je lisais le journal dans la face au détriment toutes les règles de savoir-vivre, « ça intéresse qui, The Police ? ». On dirait que ça intéresse Carl.

Déménagement de la musique rétro

Tant qu’à y être, je me suis dit qu’il serait peut-être mieux d’insérer mes vidéos rétros sur un site dédié, et de poursuivre l’expérience à plus long terme. Il y en a une foule sur Youtube. Un nom de domaine pas trop mal (quebecvideos.com) et une couple d’heures d’adaptation d’un thème WordPress plus tard, voilà le travail.

Donc, pour la suite des choses, à commencer par Les Lutins qui se dandinent pas mal, il faudra vous rendre là-bas.

Musique des années 60 – 70 : Les Bel-Air – Les Cheveux Longs

Voici la pièce « Les Cheveux Longs » (1966) des Bel-Air, un groupe qui porte la guitare haute…

Ah, tiens, une autre pièce, Cupidon, des Bel-Air sur Youtube:

Musique des années 60 – 70 : La Famille Chevrette – Je suis le vent

Tel que promis, voici la Famille Chevrette et leur pièce « Je suis le vent ». Notez que le leader du groupe, qui n’est d’ailleurs pas Papa Chevrette, échappe son micro et peine à reprendre contrôle de ses tambours. Heureusement, un Mousse s’interpose pour sauver la prestation de la Famille Chevrette. Au bout du compte, Drummer Chevrette ne sera pas envoyé en punition dans sa chambre.

La seule mention de la Famille Chevrette sur le Web indique qu’ils seraient originaires de Joliette, tout comme Guy Chevrette, il me semble.

Musique des années 60 – 70 : Les Mousses – Oh Non

Voici maintenant Les Mousses, un groupe concept, disons, et leur reprise de la pièce « Oh Non » des Hou-Lops (qui l’avaient peut-être prise ailleurs).

Notez avec quelle absence de dextérité le guitariste (qui est presque aussi gros que sa guitare) fait semblant de jouer. Aussi, gardez ces Mousses en tête parce qu’un des leurs fera une brève apparition dans une prochaine pièce de la Famille Chevrette.

Sans plus tarder: Les Mousses.

Musique des années 60 – 70 : Les Corduroys – Je t’aime trop

Les Corduroys, qui ne semblent pas avoir d’existence sur « les Internets » comme dirait l’autre, ne sont ni particulièrement quétaines, ni particulièrement bons. Ils sont, c’est tout. Et encore là, ils sont faciles à oublier: « Nos derniers concurrents ce soir, ils sont de Montréal, les… euh… les quoi ? Les Corduroys !

Musique des années 60 – 70 : Chantal Renaud – Plattsburgh Drive-in Blues

Deuxième de la série « tounes rétros », voici Chantal Renaud aka Mme. Bernard Landry, interprétant son grand succès « Plattsburgh Drive-in Blues » qui date de 1969. Quelques extraits choisis:

« Donne-moi, deux Michigans Red Hot, pis un sac de pinottes. Un cornet de crème en glace, eille dépêche toi la vue commence ! »

[…]

« Bebé, passe moi donc l’sac de chips, pis mets du vinaigre mon pit. Mais jette donc ta grosse gomme dehors, à place d’la jetter dans l’cendrier ! »

Notez aussi avec quelle intensité elle chante « ferme donc la vitre les bebittes rentrent »…

Musique des années 60 – 70 : Yves Lemieux – Monsieur Bong Bong

Je me suis récemment rappelé avoir numérisé une vingtaine de vidéoclips ou prestations québécoises des années soixante et soixante-dix, et me suis dit que ce serait une maudite bonne idée de mettre ça sur YouTube et de vous faire bénéficier de la chose. Évidemment, il y des trucs ultra-quétaines, et d’autres un peu moins pire. Je vous présenterai ces petits bijoux au rythme d’un par jour (à peu près) au cours du prochain mois.

Voici donc le premier mais non le moindre: Yves Lemieux et sa pièce à succès (ou pas) qui date de 1969, Monsieur Bong Bong. Parions que vous aurez le refrain en tête pour quelques jours (chez nous on l’a eu, on n’en veut plus)…

« Monsieur Bong Bong Bong qui vient de Hong Kong Kong Kong, nous a fait, un beau cadeau. On te la donne, la grippe qui cogne, chez nous on l’a eu, on n’en veut plus. »

P.S.: quelqu’un sait si c’est légal de faire ça ?

Moncton, Nouveau-Brunswick

Lundi matin, nous enfourchons notre bagnole-pas-à-nous, et nous embarquons vers Moncton, à partir de Carleton-sur-mer, juste pour voir à quoi ça ressemble.

Eh bien je vais vous dire, c’est comme faire quatre heures de voiture et se ramasser à Saint-Jean-sur-Richelieu: c’est beau, mais ça n’a pas le choix d’être décevant.

PS: on peut toujours écouter cette chanson pas du tout gentille de Mononc Serge pour se consoler.