Étiquette : politique

Avortement: dauphin ou humain?

Donald Trump envoie des « tweets » par courriel

Comme il est banni de Twitter, il rédige des messages dans un format qui ressemble à Twitter.

Propagande ou ampligande?

Bon, le mot n’existe pas vraiment, mais selon ce spécialiste, on ne parle plus que des puissants qui tentent de berner le peuple, mais du peuple qui amplifie lui-même les fausses nouvelles.

In fact, we have a very old word for persuasive communication with an agenda: propaganda. That term, however, comes with historical baggage. It presumes that governments, authority figures, institutions, and mass media are forcing ideas on regular people from the top down. But more and more, the opposite is happening. Far from being merely a target, the public has become an active participant in creating and selectively amplifying narratives that shape realities. Perhaps the best word for this emergent bottom-up dynamic is one that doesn’t exist quite yet: ampliganda, the shaping of perception through amplification. It can originate from an online nobody or an onscreen celebrity. No single person or organization bears responsibility for its transmission. And it is having a profound effect on democracy and society.

Même plus besoin de robots russes pour amplifier un mouvement.

Semaine de 4 jours et productivité

Gérald Fillion nous explique que ça peut être bénéfique:

Pour compenser la perte de 20 % du temps de travail, il faut augmenter la productivité d’au moins 25 %. Du côté de Microsoft, d’Uniqlo et dans des entreprises en Islande, au Japon et en Nouvelle-Zélande, avec une semaine de quatre jours, la productivité a augmenté en moyenne de 25 à 40 %. Autrement dit, la réduction de 20 % du temps de travail est venue apporter un bénéfice net à ces sociétés. Fascinant, n’est-ce pas? La raison en est simple : 78 % des employés se disent plus heureux et moins stressés, donc plus productifs, alertes et créatifs au travail. De plus, 63 % des entreprises disent que cela permet d’attirer plus de recrues; elles observent une hausse de la rétention du personnel, ce qui veut dire moins de coûts de formation, une baisse de l’absentéisme ainsi qu’une diminution du nombre de congés de maladie.

François Legault, fan de productivité, devrait lire ça.

Difficile d’être un lanceur d’alerte

L’histoire des Pandora Papers m’a rappelé cet article de cet été sur les lanceurs d’alerte:

We should be outraged that elected officials are angrier that the tax-rigging of the ultrarich has been exposed than that it’s going on at all. Whether by pressuring social media companies or throwing the book at whistleblowers, the Washington establishment would love to make sure you don’t hear about financial crimes and misconduct. At the very least, we shouldn’t help them do it.

The Political Establishment Doesn’t Want You to Know the Economy Is Rigged

Marjorie Greene a des preuves accablantes

Imaginez arriver avec des memes de Scooby Doo au congrès…

Canada Proud: Influencer le vote sur Facebook

Il y a plusieurs personnes qui tentent d’influencer le vote sur les réseaux sociaux, mais il y en a qui y investissent de l’argent et qui sont enregistrés auprès d’Élections Canada, comme Canada Proud, rapporte Le Devoir. Ils auraient dépensé des dizaine de milliers de dollars.

« La semaine dernière, on a atteint 1,3 million de Canadiens [avec la publication des montres]. C’est autant que [la page de Justin] Trudeau, CBC News, le Toronto Star, le National Post, le Parti conservateur du Canada », se vante Jeff Ballingall, créateur de contenu viral autoproclamé, en entrevue avec Le Devoir.

Éric Duhaime avait été associé aux gens derrière cette campagne en 2019.

L’apparence de la vérité

Belle citation.

Le montage vidéo de Chrystia Freeland vs la vraie vidéo

Subtil comme montage…

Erin O’Toole a du beat