Étiquette : sportnographe

Le Sportnographe flushé de Tout le Monde en parle

C’est la troisième fois de leur histoire que ça arrive, semble-t-il. L’actualité fait que le Sportnographe est évincé de Tout le monde en parle, pour laisser place à Sylvie Tremblay de l’ADQ. Faut croire que c’est pas si vendeur, la fièvre des séries !

Nous sommes sur la liste d’attente pour… l’an prochain. En attendant, j’ai pris une capture écran de la page Web où on annonce notre présence, en souvenir :

tlmep

Le Sportnographe à Tout le monde en parle

À moins d’être coupé au montage, le Sportnographe, par l’entremise de Jean-Philippe, sera à Tout le monde en parle dimanche (pouvez-vous croire qu’ils ont écrit Sportnographe avec pas de ‘t’ ?), en compagnie de la Mélanie-Claude Bazinet.

Si tout le monde est d’accord pour dire que j’aurais mérité de représenter le Sportnographe, étant donné que j’y ai travaillé comme un mongol, j’ai décidé de laisser le porte-voix à Jean-Philippe qui est plus volubile, et bien meilleur dans un contexte de discussion relativement improvisée. Le mieux aurait été que nous y allions tous, mais ce n’est pas possible, semble-t-il.

Tout ça pour dire que c’est une maudite belle tribune. Je suis déjà sur le cas de nous configurer un serveur qui tiendra le coup.

Si quelqu’un a des suggestions pour que nous profitions pleinement de cette visibilité avant, après, ou pendant, faut pas hésiter !

Moi, sur les ondes

Quand j’étais petit (il y a cinq ans disons), je lisais le Devoir surtout pour Jean Dion et Michel Dumais. Le premier me faisait rire, le second réfléchir.

Jean Dion nous a donné le goût de fonder le Sportnographe, Michel Dumais a inspiré mon intérêt pour la « cybergouvernance » au niveau municipal.

Jeudi, je serai à Christiane Charette en compagnie de Jean Dion, et à l’émission Citoyen Numérique de Michel Dumais.

C’est l’fun, non ?

Échecs amoureux et autres niaiseries

Le fait que Matthieu Simard soit inscrit au groupe Facebook du Sportnographe m’a donné le goût de le lire.

Je viens de terminer « Échecs amoureux et autres niaiseries », un « roman à sketchs » publié en 2004. La copine possédait « Llouis qui tombe tout seul », mais imaginez-vous qu’on ne le trouve plus.

Bref, j’ai bien aimé « Échecs amoureux et autres niaiseries » : de petites histoires parfois hardcore (bon, softcore d’abord) avec du punch. M. Simard se dit inspiré entre autres par Seinfeld, alors pas étonnant que ça me plaise, puisque j’en suis à la 72e écoute de tous les épisodes de la série (c’est à peu près la seule chose que je réécoute… je ne suis pas un réécouteux)

Je vais tenter de retrouver « Llouis qui tombe tout seul ». Mise à jour : retrouvé.

Ah, et Matthieu Simard blogue.

Les animateurs de RDS ont le sacre facile

L’an dernier, c’est Yvon Pedneault qui sacrait à micro ouvert (le croyant fermé) :

Hier, en préparant le prochain épisode de Sportnographe.tv, je suis tombé sur un extrait où l’on entend Alain Crête jurer en toile de fond :

Comme dirait Jacques Demers, « Les joueurs sont des humains beaucoup plus que l’on pense », et cette devise s’applique aussi aux analystes sportifs, faut croire.

Couverture de la journée des transactions sur le Web

Dans le Pod’Casque hebdomadaire du Sportnographe, je parle un peu de la couverture de la date limite des transactions dans la LNH, sur le Web.

Ce matin, Pierre Trudel dresse un drôle de portrait de la situation, qui ne ressemble pas à celui fait par Canoe :

  • RDS : Trudel = 413 673 visiteurs uniques et 896 592 visites, et Canoe (à 15h) = 256 000 visites;
  • CKAC : Trudel = 41 000 visiteurs uniques et 67 900 visites, et Canoe (en fin d’après-midi) = 225 000 visites.

Disons que ça ne se ressemble pas une seconde. Évidemment, la (le ?) Web analytique n’est pas une science exacte, mais quand même. Quelqu’un, quelque part, ne sait pas lire les statistiques ou est mythomane sur les bords. Du côté des alternatives « indépendantes » :

  • Fanatique : 9000 visiteurs uniques;
  • Sportnographe : 1055 visiteurs uniques et 1800 visites (pas tellement plus que d’habitude).

Faut dire qu’on a planifié notre couverture en quelques trois minutes, et que si on avait mis un titre plus winner plutôt que de faire une blague avec le terme « Ligne » Nationale, ça aurait probablement été mieux référencé. Reste que 208 commentaires, c’est un record !

Le Sportnographe dans La Presse

Aujourd’hui, le Sportnographe fait l’objet d’un texte dans la Presse dans le cadre d’une série d’articles sur la fièvre du hockey à Montréal. La journaliste Émilie Côté nous avait contacté hier matin pour discuter de la chose.

« Il existe plusieurs sites et blogues de hockey québécois sur le web. Mais il y a un mouton noir qui refuse de donner dans la rectitude sportive. »

Maintenant que le slogan est (presque) disponible, on pourrait dire : « Le Sportnographe, le mouton noir des médias sportifs ».

Bizarrement, la journaliste nous a parlé de rumeurs voulant que de vrais journalistes oeuvrassent (c’est Antidote qui me suggère cette conjugaison) sous le couvert de l’anonymat au sein du Sportnographe. On ne sait trop où elle a pris cela, mais semblait très intéressée à savoir s’il s’agissait de quelqu’un de la Presse, et si par hasard ce ne serait pas Pierre Trudel. En tous les cas, dans l’article, ce n’était plus présenté comme des rumeurs, et ont apprend que lesdits journalistes seraient au nombre de trois. Eh bin.

« Ses acolytes et lui ne snobent pas le hockey. Au contraire. Ils sont de grands fans du CH. Parmi leurs collaborateurs, on retrouve même trois journalistes de «grands médias» qui signent (aussi) leurs textes avec de faux noms. »

Sinon, ce qu’il faut noter de cet article publié en page A5, c’est que la Cyberpresse ne maîtrise toujours pas la technologie de l’hyperlien, et que le Sportnographe a volé la vedette au Fanatique.ca de ce cher Émile. Mouahaha.

Quand on y pense, le Sportnographe a eu pas mal de visibilité médiatique :

  • Nicolas Langelier en a parlé dans la Presse
  • Reportage de cinq minutes à « Au-dessus de la mêlée » à la télé de Radio-Canada (le serveur saute)
  • Article dans le Journal de Montréal sous la plume de Dominic Arpin
  • Trois fois cité par Pierre Trudel dans la Presse
  • Apparition à Macadam Tribu à trois reprises
  • Cité à « Tout le monde en parle » à la télé de Radio-Canada (le serveur saute)
  • Deux courts textes dans le Droit d’Ottawa

Il y a aussi Jean Dion qui nous a écrit pour nous dire qu’il nous considérait comme ses enfants, ce qui est pas mal ce qui nous a fait le plus chaud au coeur dans tout ça.

Et qu’est-ce que ça donne, finalement, « tout ça » ? Hmmm… un succès d’estime ?

Le Sportnographe nouveau

Je sais, je sais, je n’écris plus beaucoup sur ce blogue. Jean-Luc m’a même dit que j’étais « plate en criss » ou quelque chose comme ça.

Ce n’est pas vraiment une excuse, mais je prenais un peu de mes temps libres pour finir de débâtir le Sportnographe. Je me suis dit que ce ne serait pas fou de faciliter un peu plus la participation sur ce site. Déjà que les gens nous envoient des vidéos et des citations en masse. Pourquoi alors ne pas les laisser les soumettre directement sur le site ?

L’aspect graphique du site n’a pas changé, je ne voulais pas brisé le beau travail de mon ami Louis-Philippe. Je n’ai que restructuré le tout et changé les tableaux pour du CSS. De plus, on donne maintenant dans le 1024px, alors ce sera peut-être moins accessible pour votre grand-mère.

Maintenant, je vais pouvoir passer à autre chose. Finir de corriger mon mémoire ? Ah oui, bonne idée.

En passant, le nouveau Pod’Casque est disponible (me reste d’ailleurs à patenter un lien vers iTunes). On a même un micro USB à 41$.

Le PodCasque du Sportnographe

Je n’en avais pas parlé lors de la première édition, histoire de présenter un produit bien rodé (not!), mais nous avons entrepris, au Sportnographe, de réaliser une baladodiffusion. Nous voici déjà à la deuxième édition avec au menu, une critique raisonnée du site HockeyBuzz, Saku Koivu vu par le petit peuple, et une entrevue exclusive avec Émile (sur le téléphone de Carl) légèrement en boisson en direct du Centre Bell.

Notez qu’une sommité dans le domaine nous donnera bientôt un petit cours sur la réalisation, alors ça devrait être plus serré, éventuellement.

En attendant, vous pouvez l’écouter ici ou le télécharger ici.

Un prix pour Pierre Vercheval

La semaine dernière, Jean-Philippe s’est pointé à l’émission « À bout de souffle » de CIBL pour faire le palmarès des meilleurs citations de l’année du Sportnographe. En première place (mais c’est contestable), Pierre Vercheval et sa citation « Il lui a donné un petit coup d’aile de poulet« .

Ce soir, Jean-Philippe retourne à CIBL pour décerner un prix à M. Vercheval. Espèrons qu’il n’est pas trop susceptible.